Return to site

SE RELAXER UNE THERAPIE CONVENTIONNELLE DANS le CANCER DU PANCREAS ?

Bill Bengston (gauche), Dr Julien Drouin (centre) Jean Michel Gurret (droite)

2 ème congrès de psychologie energétique (Paris, Mai 2018)

Par le Dr Julien Drouin :

On peut lire un peu partout que les techniques de relaxation, que ce soit la méditation, le yoga, l'eft (emotional freedom technique) ou autres, sont des thérapies "alternatives" ou "complémentaires" du cancer.

Si vous avez lu mon livre (Cancer : et si nos émotions pouvaient nous guérir ? éditions Guy Tredaniel) vous savez que pour moi elles ont une place centrale et indispensable dans le traitement du cancer.

Une nouvelle étude publiée ce mois ci dans la revue Cancer discovery pourrait redonner à ces techniques la place qu'elles méritent dans le traitement du cancer.

Le titre de l'étude " La signalisation cholinergique par l'intermédiaire des récepteurs muscariniques supprime directement et indirectement la tumorigenèse pancréatique et les cellules souches du cancer" est à peu près incompréhensible pour les non scientifique aussi je vais simplifier.

Quand vous lirez les mots "signalisation cholinergique" "recepteurs muscariniques" "parasympathique" "nerf vague" et "béthanéchol " ci-dessous comprenez activation de la réponse de relaxation (pour faire simple).

Donc si l'on reprend le titre cela donne d'emblée : "L'activation de la réponse de relaxation .....supprime directement et indirectement la tumorigénèse pancréatique et les cellules souches du cancer".

Alternatif ?

Pr Renz

Pr Renz de l'université de Munich

L'auteur principal de l'étude, le professeur Renz de l'université de Munich, explique :

"Dans de nombreuses tumeurs solides, l'apport parasympathique est assuré par le nerf vague, dont il a été démontré qu'il module la croissance tumorale. Cependant, on ne sait pas si la signalisation cholinergique régule directement la progression du cancer du pancréas . Ici, nous avons constaté que la vagotomie sous-diaphragmatique (= section chirurgicale du nerf vague = suppression de la réponse de relaxation ) chez des souris accélérait le développement du cancer du pancréas , alors que le traitement avec l'agoniste muscarinique systémique bethanechol (relaxation) restaurait le phénotype normal, supprimant ainsi la tumorigénèse accélérée causée par vagotomie. Chez les souris avec un cancer du pancréas établi, le béthanéchol (relaxation) a considérablement augmenté la survie.Ces effets ont été médiés en partie par le recepteur muscarinique CHRM1, qui a inhibé les voies MAPK/EGFR et PI3K/AKT en aval dans les cellules du cancer du pancréas (PDAC). Il poursuit et la c'est très important : "L'amélioration de la signalisation cholinergique a entraîné :

-la suppression des cellules souches du cancer,

-la suppression des cellules myéloïdes CD11b+,

-la diminution des taux de TNF-α

-et la suppression de la croissance métastatique dans le foie.

"Par conséquent, ces données suggèrent que la signalisation cholinergique (relaxation) supprime directement et indirectement la croissance des cellules du cancer du pancréas (PDAC) et que les traitements qui stimulent les récepteurs muscariniques peuvent être utiles dans le traitement de cancer du pancréas (PDAC)."

Utile le mot est faible... On rappellera qu'il n'a pas été démontré que la chimiothérapie classique (ref) et la radiothérapie (ref.) ciblaient les cellules souches du cancer....Alors que c'est exactement ce que font les thérapies "relaxantes" en activant les récepteurs muscariniques.

A propos de thérapies relaxantes en voici une liste non exhaustive :

1- S'aimer et faire passer son bien être en premier

Et oui, quoi de plus relaxant ? Si ce n'est pas votre cas je me ferais une joie de vous aider, contactez moi ici ou participez aux "HAPPY" retraites.

2- Guérir ses traumatismes d'adulte et d'enfance avec l'EFT (technique de libération des émotions).

En l'absence de traitement impossible d'être vraiment relaxer en profondeur ( Idem contactez moi si besoin) Et si vous êtes professionnel et que vous souhaitez vous former contacter l'IFPEC

3-Méditation

4-Yoga, qigong, taï chi

5-EMDR

6- TIPI

7- Massages

8-Acupuncture

9- Passer du temps dans la nature

10 - Activité physique

11- S'exprimer à travers l'art, comme le théâtre par exemple.

C'est tout le sujet de la pièce SUPERDIPLOMATE que j'ai co-écrit avec Christie Alonzo. Venez vous détendre à Aix en provence le samedi 20 Octobre 2018 à 20H30 :https://www.superdiplomate.com/

12- prendre de cannabidiol (CBD), molécule "relaxante" par excellence présentent dans l'huile de cannabis. Le CBD triple la survie dans le cancer du pancréas chez la souris (cf cet article). Vous en trouverez chez Caneboules un producteur Français basé dans le Lubéron pas très loin de chez moi. Cliquez ici

On comprend aussi que la stratégie de "guerre systématique contre le cancer " et de diabolisation (qui est un réalité un processus de réparation des plaies ou blessure (cf mon livre)) lancée par Nixon dans les années 70, maintient une ambiance de peur/panique du "cancer" qui, chez ceux qui en sont touchés, stimule la réponse de stress et bloque la réponse de relaxation. Contre productif.

Après avoir pris connaissance de cette étude, et de beaucoup d'autres (voir dans mon livre) à chacun de donner la place de son choix aux thérapies relaxantes dans le traitement et la prévention du cancer, et de PRATIQUER.

Mon choix est fait :

Moi en pleine relaxation au festival de théâtre de Lascours

Et vous ?

PS : si vous voulez recevoir les prochains articles directement dans votre boite email inscrivez vous à la newletter : cliquez ici

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly