Return to site

EXERCICE DE TRAITEMENT DES PARE-FEU

Extrait du livre “Cancer : et si nos émotions pouvaient nous guérir” (Dr Julien Drouin Ed. Guy Tredaniel). Traduction de l’exercice Firewall processing exercice crée par Inelia Benz.

"Un pare-feu est aussi appelé coupe-feu, garde-barrière, barrière de sécurité

ou encore firewall. Traduction littérale : mur de feu. En psychologie, le terme

est repris au sens figuré : c’est une énergie, une « petite phrase » qui porte en

elle l’intention de « brûler par un mur de feu virtuel » tout ce qui tente d’entrer

avec pour objectif de changer l’état intérieur. Ce pare-feu établit une barrière

de protection contre les intrusions venant de l’extérieur. Un autre terme pour

désigner les pare-feu est l’inversion psychologique.

Voici un exercice créé par Inelia Benz pour traiter les pare-feu :

« La provenance des blocages et les pare-feu que nous possédons, ne sont

pas vraiment pertinents. Mais ce qu’ils nous font, est très pertinent.

Les blocages peuvent être très, très bien dissimulés.

Certaines personnes me disent : « J’ai pratiqué l’exercice de traitement des

peurs, je suis arrivé à un certain point, mais maintenant je n’y arrive plus. Il ne

fonctionne pas pour moi. » Et voilà le blocage !

Prenez ces mots : « Il ne fonctionne pas pour moi» et utilisez cet exercice.

Parce que ces mots constituent le pare-feu. C’est le blocage.

Donc, occupons nous de ce blocage tous ensemble dès maintenant.

Pensez à quelque chose qui se termine par « …je ne peux pas » ou qui

commence par « Je ne peux pas faire... ».

Pensez-y intérieurement maintenant, soyez vraiment honnête avec vous-

même et regardez, observez...

Je vous invite à présent à dire ces mots (à vous-même). Dites-les à voix

haute. Vous allez obtenir quelque chose, quelque part dans votre corps. Vous

allez ressentir l’endroit dans votre corps où se trouve la vibration de ces mots.

Trouvez où est « déposée » cette phrase dans votre corps énergétique,

physique ou mental. Cherchez. Il suffit d’observer. Trouvez cette vibration.

Je la trouve ici, dans cette zone... La vôtre peut s’exprimer différemment, dans

une autre partie de votre corps ou de votre champ d’énergie.

Jetons un œil à cette énergie. Quand nous la regardons, nous pouvons

l’interpréter en lui donnant une couleur, une saveur, une forme...

Regardez-la tout simplement, sans jugement.

Nous n’essayons pas de nous en débarrasser. C’est important.

Nous lui permettons d’exister. Nous lui permettons d’être là.

Ok, donc, ressentez-la et permettez-lui d’exister. Regardez-la avec curiosité,

mais sans jugement.

Il suffit juste de la regarder.

Quand j’observe la zone où je ressens l’énergie, je reçois des informations

comme des images, et c’est ok.

Nous accueillons toutes les informations qui arrivent. Si elles veulent

s’exprimer, nous sommes prêts à les accueillir.

Donc ces images qui s’expriment et qui affluent, correspondent à mon

vocabulaire personnel, ma propre interprétation de ces informations.

Ok, lorsque j’observe cela je demande : « Qu’est ce que cela veut dire pour

moi, Inelia Benz ? »

Lorsque je réponds à voix haute et que c’est vrai pour moi, je le ressens.

Si c’est faux pour moi, je ressens une dissonance dans mon champ d’énergie.

Je vais alors dire ok, je n’avais pas bien interprété cela.

Maintenant, nous allons juste nous asseoir avec cette énergie, et lui permettre

d’exister, permettez-lui d’exister et observez-la.

Puis posez-vous la question : « Suis-je prêt à laisser partir ce blocage ?

Suis-je prêt à le laisser aller ? » Chacun d’entre nous peut se poser la

question. Suis-je prêt à le laisser aller ?

C’est assez drôle car, lorsque j’observe cela, la réponse est hum, je n’ai pas

un « oui » très clair.

J’ai un hmmm hmmm, peut être ?

Je serais intéressée de savoir si chacun d’entre vous est prêt à laisser aller ce

blocage complètement... ou s’il y a comme un besoin de délai : je dois

apprendre plus, je dois faire plus, etc.

Puis, si vous obtenez un oui, imaginez que vous saisissez cette énergie,

qu’elle se trouve dans votre tête, sur le côté de votre tête, dans votre cou,

dans la poitrine... Visualisez-vous saisir ce blocage, quel que soit ce que vous

observez... et gentiment placez-le en dehors de vous, débloquez-vous

simplement et mettez-le dehors, et regardez comment vous vous sentez sans

ça.

Portez-le juste dans vos mains pour le moment, et observez comment vous

vous sentez sans ce blocage dans votre champ d’énergie ?

Ce que vous pouvez faire ensuite, c’est soit le remettre dans votre champ

d’énergie ou le garder dans vos mains pendant quelques jours. Ou, vous

pouvez juste pwooohh, le libérer pour qu’il retourne à la source.

Rappelez-vous, vous pouvez le ramener en vous inconsciemment. Alors,

refaites cet exercice plusieurs fois, toujours avec amour, beaucoup d’amour et

sans jugement.

Lorsque vous avez des pare-feu et que vous voulez les enlever d’un

ordinateur, en enlever un en déclenchera un second, qui lui-même en

déclenchera un autre, etc. Et vous devrez vous occuper de tous ces pare-feu

avant d’atteindre le pare-feu central de l’ordinateur...

Le processus est très similaire, ici. Parfois, pour se libérer du blocage

central, le premier pare-feu, puis les suivants devront être regardés, observés,

autorisés à s’exprimer et dissous.

Lorsque nous devenons conscients de nos blocages, et si nous n’en trouvons

aucun, je vous suggère de demander à une personne très proche de vous s’il

y a un mot ou des phrases que vous utilisez tout le temps qui pourraient vous

empêcher de faire les choses.

J’ai une très bonne amie qui dit : « Je n’arrive pas à voir. Tout le monde arrive

à voir des choses, ils ont des capacités psychiques. Moi, je ne peux rien

voir. » Et elle le dit depuis des années, et pourtant, elle peut voir beaucoup de

choses ! Elle est très douée. Mais en répétant ces mots tout le temps, elle a

placé un programme dans son champ d’énergie, donc même si elle peut voir

des choses, elle refuse de voir et de reconnaître le fait qu’elle peut voir.

Donc, nous devons vraiment regarder... Nous pouvons nous observer et

identifier nos blocages.

Une autre chose que nous pouvons faire - et c’est une chose très simple -

est de regarder dans un miroir. Nous avons juste à regarder dans un miroir et

observer : « Qu’est ce que je suis en train de me raconter ? » Si vous

regardez dans un miroir, pensez en vous-même : « Qu’est ce que ça

m’apprend sur moi ? Et qu’est ce que ça m’apprend sur moi, vis-à-vis des

autres ? » Vous pourriez y trouver des blocages, comme des blocages

sociétaux, des blocages qui nous empêchent de réaliser des choses, d’obtenir

des choses..."

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly