Return to site

EST IL UTILE D'AVOIR DE LA PEINE POUR LES AUTRES ? 

Ressentez vous facilement de la peine pour les autres ? Dites assez souvent "le pauvre" ou "il me fait de la peine" ? Si oui c'est très bien, vous êtes sans doute un/une empathe et plus d'empathie est ce dont le monde à besoin. A l'inverse des psychopathes.

Mais il y a plusieurs "hic" à cela :

1- Une personne "empathe" peut se "charger" en peine et vibrer la peine. Elle ne s'en rendra peut être pas compte, mais son visage le traduira. Elle s'entendra dire "tu as le visage triste". Hors 1- Les cellules n'aiment pas la vibration de la peine, notamment les poumons (elles aiment la joie et l'amour) et 2- la vibration de la peine attire plus de peine, comme un aimant, voila la personne vivant au pays de la peine.

2- Avoir de la peine pour les autres peut empêcher la personne de fixer des limites.

Exemple : une personne a de la peine pour sa fille parcequ'elle a vécu des choses difficiles dans son enfance (abandon, rejet ou autre) alors pour ne pas lui faire de la peine, pour ne pas en rajouter une couche (de peine) la personne ne va rien lui dire (inconsciemment). Ex : Sa fille ne range pas sa chambre ..."la pauvre elle a tellement souffert je vais le faire à sa place" Hic ! A long terme cela crée de la colère, de la frustration chez la personne, émotions supprimées pour ne pas faire de la peine ! On tourne en rond au pays de la peine !

STOP !

Il est important de fixer des limites et de dire "STOP" car il existe des personnes "addicts" à la peine (inconsciemment), et qui se servent de leur passé (plein de peines) comme excuse pour justifier leur comportement. Bien sur ils ne veulent pas consulter : "Non je n'irais pas consulter tout va bien chez moi, c'est toi qui a un problème!".

Si des limites ne sont pas posées avec ces personnes il va se passer deux choses :

1- Accumulation de frustration et de colère non exprimée, ce qui à moyen et long terme est très toxique pour nos cellules, et d'après mes recherches facteur de risque de cancer (cf "Cancer : et si nos émotions pouvaient nous guérir ?" Editions Guy Trédaniel)

2- J'autorise la personne à poursuivre son comportement négatif et à abuser de moi. Rien ne change.

Bref l'absence de limite ne rend ni service à la personne, ni aux autres.

LIBERATION

La solution, intérieure, est de libérer la peine de faire de la peine. De vider la carafe pleine de tristesse, ce qui permettra de faire briller la joie, qui n'attendait que ça.

Exercice :

1)Faites la liste de tous les moments ou vous avez ressentis de la peine pour les autres et libérez la peine. Par exemple avec l'EFT ou une méditation centrée sur les émotions. (Si vous avez besoin d'aide cliquez ici)

2) Demandez vous "qu'est ce que le fait de garder cette peine me permet de faire ?" ou "qu'est ce que le fait d'avoir de la peine pour les autres me permet de faire ? "

Une personne peut répondre : "de les aider". C'est faux. On n'a pas besoin de la peine pour aider les autres. Par exemple chez les personnes "malades" c'est le dernière chose qu'elles ont besoin de ressentir, car la peine est toxique pour les cellules. Elles ont besoin de joie. Si vous avez déja été hospitalisé vous savez bien qu'une femme de ménage qui rentre dans votre chambre le sourire au lèvres et qui vous fait une blague est bien plus agréable, et donc guérisseur, qu'une personne qui vous parle avec pitié.

3)Fermez les yeux et imaginez qu'il n'y a plus aucune peine dans votre vie, ni dans la vie des autres. Imaginez cela quelques instants. Et observez si des "resistances" font surface. Ex : "je n'ai pas le droit de ne plus avoir de peine" , "je ne le mérite pas ", "je ne suis pas en sécurité", "je vais perdre mon identité ", "qu'est ce que je vais faire si plus personne n'a de la peine ? (spéciale thérapeute hi hi) etc...et libérez ces "programmes" de la même façon.

Une fois que la personne a fait cela elle ressentira beaucoup plus de joie et la diffuserez sur les autres. Elle posera des limites, ce qui stoppera tout envahissement de son espace personnel, source de joie, et apprendra à ceux qui l' entoure à faire de même. On apprend par l'exemple pas par ce que l'on nous dit.

Joie !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly